Merci de liker notre page :-)

Marianne Aya Omac

Chanteuse à la voix d’or, Marianne fait l’unanimité partout où elle passe !

Une voix chaude et puissante qui sait aussi se faire caresse.

Ne chanter qu’en français l’ennuie, ne chanter qu’en espagnol l’énerve, ne chanter qu’en anglais la fatigue !

Elle chante donc dans ces trois langues, avec une étonnante facilité…

Tout coule chez elle, rien ne parait compliqué : les langues, la musicalité, la guitare et son rapport au public.

Auteur, compositeur, guitariste, MARIANNE commence la musique à l’âge de 9 ans et après 5 années de piano et la découverte de JOAN BAEZ, elle s’initie à la guitare.

A l’âge de 18 ans, elle part vivre un an au Mexique où elle écrit ses premières chansons.

A partir de 1992, c’est au cœur des rues de MONTPELLIER qu’elle forge ses premières armes. Durant 6 ans, 300 jours par an, les passants s’arrêtent subjugués et toujours plus nombreux, au point de former un public de fidèles qui plébisciteront son premier « vrai » concert en salle le 30 mars 1995.

En parallèle, elle rejoint le « Gospelize-it ! Mass Choir », meilleure chorale amateur de Gospel en Europe où elle chante durant 6 années en tant que soliste et s’initie à la direction de chœur auprès d ’EMMANUEL DJOB.

Entre 1997 et 2005, c’est avec le groupe GINKOBILOBA qu’elle parcoure la France et enregistre deux albums auto-produits.

Après de nombreux voyages en Amérique Latine et plusieurs années dans le quartier gitan de Candolle à Montpellier, elle perfectionne ses connaissances et son amour pour la musique latine et gitane.

A partir de 2005, elle crée et dirige le Grand Chœur de la Buèges pour qui elle compose une trentaine de titres de Gospel et enregistre un DVD Live qui sort en 2010.

En 2008, elle devient Marianne Aya Omac et sort un premier album « Be my Witness » (JL & Coproduction).
Après une expérience douloureuse dans le métro parisien, MARIANNE part à MONTREAL où elle chante régulièrement durant 3 ans et devient Coup de Cœur de plusieurs festivals.

En 2009, elle rencontre JOAN BAEZ à Montpellier.
En 2011, elle enregistre l’album « Solo » avec la participation de JOAN BAEZ, sous le label montréalais des Nuits d’Afrique.
A ce jour, les 2 chanteuses ont donné 37 concerts ensemble en Europe et autour de San Francisco.

Depuis 2013, Marianne Aya Omac est accompagnée de Marcel Müller à la basse et de Marius Welker au sax/flûte/percus/batterie/beatbox.

Contacts :

Adhésions et Cotisations :

Vous aimez votre outil ?
Agissez, Soutenez son développement !!!
Cliquez ci-dessous :

Adhésions et cotisations

Catégories